LES MEMBRES DE L'ASSOCIATION

TINY DEWULF  - FONDATEUR DE L'ASSOCIATION - 
Oostende (Belgique)

Depuis plus de 20 ans je voyage au Sénégal, cherchant un moyen d'extraire les enfants de la rue afin de les inscrire dans les écoles publiques.
Il y a 3 ans, j'ai créé Écoliers sanspapiers de Ngaparou.




ELAGE MBAYE NDIAYE - SÉCRÉTAIRE LOCALE -NGAPAROU


   
    


BRIGITTE GIDDING ET CLAUDE MAIRESSE-
DURBUY-OOSTENDE


Etant donné que je vis au minimum 6 mois par an au Sénégal, je m'occupe du suivi sur place de nos écoliers.

Cela consiste d'abord à rencontrer les enfants dans les écoles, dans leur classe avec leurs professeurs et de nous assurer de leur présence régulière...Lors des visites dans les écoles, il nous arrive que la direction nous signale des enfants en difficultés où nous pouvons intervenir.

Nous organisons également des petites fêtes en partenariat avec les écoles afin de créer un lien avec eux.

 

Je me rends également dans les familles car c'est là que nous pouvons nous rendre compte au mieux de la situation familiale et de la nécessité de parrainer tel ou tel enfant.

 

Discuter avec les parents est essentiel pour bien faire comprendre l'utilité de la scolarisation - ce qui n'est pas toujours le cas pour tous. Je rends visite aux familles chaque année, et il s’installe au fil du temps une relation de confiance. En effet, il arrive parfois que certaines mamans me demandent de l’aide ou de régler un souci. Je tiens beaucoup à cette relation qui s'installe petit à petit.

 

Ces visites nous permettent d'envisager des suivis supérieurs à 3 ans. Notre aide est indispensable lorsque nous sommes face à des situations sociales précaires, telles que des parents handicapés , des parents décédés,…

 

Lors de leur venue au Sénégal, les parrains et marraines qui nous soutiennent ont la possibilité de rencontrer les enfants. C'est toujours un grand moment de plaisir et c’est parfois très émouvant.

 

Grâce à ces visites, aux photos et aux récits que nous communiquons ainsi que l’opportunité qu’ont les parrains et marraines de vraiment se rendre compte sur place de nos activités, nombre de personnes nous ont rejoints cette année en nous donnant leur confiance.

 

Pour toutes ces rencontres, je suis accompagnée d’Elage, notre collaborateur sur place, qui est toujours disponible pour nous et pour les enfants. Il nous guide dans chaque maison, traduit et réserve toujours un super accueil à tous.

 

De retour en Belgique,  mon rôle consiste à essayer de faire connaitre notre association pour que la chaine de solidarité continue.

 

Comme vous vous en doutez, 10€ par an ne suffisent pas à payer les frais de scolarité. En plus des manifestations organisées par Tiny, j'ai fait le choix de ramener de l'artisanat afin de vendre au profit de l'association.

Je soutiens quelques artisans dont deux jeunes Touaregs maliens qui fabriquent des bijoux et des boites en cuir ainsi qu’un jeune dakarois qui fabrique des bijoux en tissus et des vendeuses de plage qui proposent notamment des paréos africains.

Les bénéfices ont l'avantage d'aider notre association ainsi que les jeunes fabricants sénégalais…

 

 

 

 





BIEKE REESKENS- BOECHOUT





























   


















Comments